Whaleshark en spectacle

Publié le par Louise

 


Mercredi 23 avril

 


Dès 7h30, Jacques, Maude et Laurent se dirigent vers leur mini-bus qui les transportera en océan pour leur troisième leçon.  Quant à Thomas et moi, nous prenons un autre mini-bus en direction de la jetée de Myrianiup  pour une journée de nage avec les requins-baleines. 

 

 

 

 

 

 

Tout se passe très bien dans la portion d’océan ou l’eau calme nous permet de nous familiariser avec l’équipement ; on passe près d’une demie heure dans un fond de corail ou on se croirait dans un aquarium ou dans le film Némo.   De retour à bord, le commandant (Cookie)  nous enjoint de nous accrocher car on veut être les premiers à atteindre la zone identifiée par les avions ou ont été aperçus les fameux mammifères.  Arrivés dans cette zone, Thomas et moi sentons que la houle a fait son chemin vers notre estomac et notre centre d’équilibre.  On décide de faire la plongée en tuba quand même.  Tout va de travers, Thomas a de l’eau plein son masque et moi j’arrive en face du mastodonte et prends panique car les instructions nous indiquaient de ne pas demeurer en face du requin-baleine (pas qu'on soit en danger mais si l'animal nous a dans son champ de vision, il plonge immédiatement vers le fond de l'océan).  Saisie comme un steak, je retourne promptement au bateau.  L’océan agité continuant à faire son effet, Thomas trouve un peu de repos sur une banquette à l’ intérieur.  Plusieurs sauts se feront pendant ce temps mais à l’annonce de la dernière occasion de nager avec les « whalesharks »  Thomas et moi décidons de retourner et assistons au plus extraordinaire spectacle qu’il m’a été de voir.   À moins de 4 mètres, nous avançons avec un requin-baleine de plus de 5 mètres et ce pendant un bon 5 minutes.   GÉANT !  On en a plein les yeux. 

Un dernier arrêt dans un océan plus calme, nous permet de faire un zieutage dans un banc de corail ou je me sens comme dans un aquarium de poissons exotiques ; des poissons lunes, d’autres bleu azur, des striés, des zébrés, des jaunes, des orangés, des rouges…dommage que je n’ai pas eu de caméra. 

Si jamais vous avez la chance de venir en Australie Occidentale en avril ou mai, cette excursion est un must.  Dans toutes les rencontres avec la nature que j’ai fait, celle-ci avec ce mastodonte des océans est la plus fantastique.

 

 

 

Publié dans Histoire de voyage

Commenter cet article

cecilia 28/05/2008 10:11

Nager, nez à nez avec un requin-baleine, on doit se sentir toute petite!!!

Beah 27/05/2008 15:51

Superbes photos, et quels beaux souvenirs pour vous deux. Je suis en plus admirative, car je peine à respirer rien qu'en pensant à ce genre d'exercice.

Hélène de Beloeil 27/05/2008 14:19

W-O-W!!!!!Récit  et images fantastiques.