Rencontre d'une compatriote

Publié le par Louise

Souper de spaghetti bolognaise au backpakers pour notre petite famille en ce dimanche soir de fin d'été.  À la recherche de crème glacée et de bons cafés nous allons vers le village de Lancelin en espérant y trouver notre gâterie de fin de soirée. 

C'est devant une pizzeria que nous rencontrons notre troisième québécoise en Australie.  Catherine vient de Victoriaville et travaille pour une importante compagnie de technologie pétrolière.  Sa conjointe Serena est d'origine italienne et elles ont une mignonne petite Mia dans leur vie. Elles arrivent de Dubaï et sont installés à Perth depuis seulement 4 semaines.

Comme elles n'ont pas réservé de logement pour la nuit nous leur conseillons de venir s'installer au backpakers ou nous avons notre réservation. 

Le lendemain, nous allons nous amuser dans les dunes avec nos nouvelles amies. 

 

Un peu opportunistes, nous profiterons de leur Land Rover pour faire quelques promenades dans les dunes de sables. 

 

Nous avons entamé une belle amitié avec ce couple.

Un peu opportunistes, nous profiterons de leur Land Rover pour faire quelques promenades dans les dunes de sables. 

Publié dans Histoire d'amitié

Commenter cet article

James 12/03/2007 16:13

Si ce n'est qu'une question de matériel il va falloir que tu investisses dans un nouvel orinateur. Peut-être peux-tu lancer une souscription.... ??J'ai repris mon blog sur Marans, à l'occasion d'un événement de Janvier qui a bien fait jaser chez nous....http:cmarans.over-blog.com

James 11/03/2007 14:37

Quelles belles photos, et en plus je vois que tu innoves , bannière new look, et message déroulant tu deviens une experte!Tu as quand même quelques doublons à effacer.Je vous envie beaucoup.....

Louise 12/03/2007 00:37

Merci pour tes appréciations cher maître.  Je travaille tellement fort sur ce blog et j'ai des difficultés techniques à faire damné un saint.  À plus d'une reprise en fin de semaine, j'ai pensé fermer boutique.   Si seulement mon ordi de maison ne me créait pas tout ces ennuis.  Au moins les beaux commentaires que je reçois m'encourage à persévérer.