En sol ennemi

Publié le par Louise

 



Lundi le 14 avril

 

 

 

La rivale de Rio Tinto (Jacques travaille pour cette compagnie), BHP Billiton (celle qui voulait acquérir Rio Tinto à la fin de 2007) exploite un des plus grands gisements de minerai de fer au monde ici à Newman dans le Pilbara.

 


Le Mont Whaleback  se fait gruger depuis plus de 50 ans pour y extraire tout son potentiel de minerai de fer et il y en a encore pour des dizaines d’années d’exploitation 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.  Certains travailleurs choisissent des quarts de travail de 12 heures pendant 5 semaines, congé les dimanches et ponctués de congé de 2 semaines.  D'autres travaillent 14 jours d'affilés et prennent une semaine de congé.
 

 Plusieurs roulottes hébergent les travailleurs de la mine sur le terrain de camping ou nous tentons.  Dans ces unités sans fenêtre, les travailleurs de nuit peuvent dormir en totale obscurité.

Ça me fait penser aux chantiers hydro-électrique de la Baie-James mais très différent point de vue climat. L’automne avec 30 degrés allègent les conditions des travailleurs de chantiers du WA !

 
L’ouvrage gigantesque vaut la visite de une heure trente ; impressionnant de voir cette immense montagne sculptée de dizaines de plateaux, sillonnée par des mastodontes transportant des tonnes de minerai.  Malheureusement ayant oublié la carte-mémoire de l’appareil-photo dans mon ordi la veille aucune photo n’a été prise (j'ai photographié l'image du dépliant reçu à la fin de la visite ). 


Mais encore plus malheureux a été de laisser Laurent au centre touristique car il avait rendu son petit dèj devant les portes.  Il ne se sentait pas la force de faire la visite, conséquence on croit, des gorgées de rivière bues la veille (l’eau a 31 degrés doit être un bon bassin de prolifération de bactéries ).  Le pauvre a passé la journée, allongé, fiévreux et nauséeux. 

 

Publié dans Histoire de voyage

Commenter cet article

Marie 01/05/2008 20:46

Qu'est-ce qui fait Jacouille devant la roue de camion.  Homme un jour homme toujours.Cela doit être impressionnant de visiter une mie de cette envergure. C'est dommage pour Laurent.

Beah 01/05/2008 15:03

Des conditions de travail particulières, adoucies comme tu dis par un environnement chaud. Le 1er mai est-il férié en Australie ?

Louise 02/05/2008 03:24



Hier tout fonctionnait normalement pour les travailleurs- métro, boulot, dodo.  Je crois qu'il y a une journée dédiée aux travailleurs en octobre mais je ne
suis pas certaine.  À vérifier