Lose yourself in Melbourne samedi jour 2

Publié le par Louise


section-footer.gifSous l’objectif de l’appareil photo de Céline, Melbourne nous séduit par les contrastes architecturaux.  L’histoire côtoie le moderne dans une harmonie toute naturelle.  En me promenant dans les rues du centre-ville, j’avais l’impression de revivre mon séjour à Londres.






Jour 2 samedi

 

Nous nous étions promises Céline et moi de faire la grâce matinée mais trop de choses à voir, à visiter, à explorer nous réveillent à 8h30.  La chambre que Céline a réservée incluait le petit-déjeuner donc nous voilà confortablement installées dans la salle à manger à nous régaler d’un buffet complet ;  œufs, bacon, saucisses, fèves au lard, charcuterie, fromage, fruits, croissant, etc.  Tout ce qu’il faut pour nous soutenir jusqu’à tard en après-midi.

 

En quelques mots, le programme de cette journée :

 

·        visitor centre (réservation de notre excursion du lendemain et cueillette de brochures de lieux à voir)

 

·        amuseur public sur l’esplanade devant la station de train (vidéo à venir)

 

·        tour de ville à bord d’un vieux tram (photos d’édifices incluses dans le diapo de cet article)

 

·        marché Queen Victoria vers 15h malheusement nous arrivons à la fermeture cependant ma magasineuse de Céline se trouve un sac dont elle réussit à négocier un petit rabais.

 

·        arrêt dans un immense centre d’achat Melbourne Central (le diapo sur le shopping vous fera voir l’importance de cet endroit). Je découvre un des petits vices cachés de Céline, elle craque pour les souliers.  Attendez de voir la photo qu'elle a prise devant une vitrine de chaussures.  Bouchée au food court ou je profite d’une pause pour faire un appel à Maude avant son embarquement dans l’avion.  C’est réconfortant de lui parler.

 

·        retour à notre studio pour une petite heure afin de regarder les photos de la journée et de les charger sur nos lap top.  On est des chicks équipées !

 

·        de notre hôtel nous montons à bord du tram qui nous déposera devant le  Fifteen resto ouvert par l’associé de Jamie Oliver dont j’avais suivi l’ouverture sur le petit écran en novembre dernier.  Jamie Oliver est un chef vedette en Angleterre.  Prendre un repas dans un de ses restos c'est comme aller au Laurie-Rafaël à Québec.

 

·        repas fabuleux , les photos et commentaires suivront bientôt

 

·        retour par le bord de la rivière Yarra pour assister une 2e fois au spectacle des jets de flammes devant le Crown, il est 23h.

 

·        on rentre à l’hôtel bain, douche, extinction des paupières à 12h.

 

Bulletins

Santé

medical-011.gif
      
Céline est sans voix la pauvre, un arrêt chez le pharmacien pour lui faire l’achat d’antibiotiques et de pastilles.  De plus, elle ne peut apprécier l'excellent repas au Fifteen car ses papilles ne sont bonnes à rien sans l'aide de son nez


Météo

CAR9Z500CAWNC2MDCA0CGI7MCA7RJCK3CAULCHWHCA33FG3KCAYVN41VCA3GDOCPCARHD58ECAV4J8C1CA982WQTCA00I8ATCA7PS3DPCAGTAS3XCAMSIRCGCACLVYSACA3WOQURCAT03L0KCAUTYAJT.jpg
     Température idéale pour arpenter la ville.  Frais mais beau.

 




Publié dans Histoire de voyage

Commenter cet article

James 24/06/2007 08:34

Félicitations pour ce reportage, Louise tu devrais envoyer tes ''papiers"aux Guides spécialisés, peut-être t'offriraient-ils un nouveau voyage rien que pour publier tes articles !Moi, ça me donne envie de visiter Melbourne, je vais y penser pour notre prochain voyage.......

Louise 27/06/2007 15:06

Et un week-end c'est pas assez, tant de choses que nous n'avons pas eu le temps de faire, de voir, de visiter.  Il faudra que j'y retourne.En passant, bon voyage au Portugal à vous deux.  Je vous ai envoyé par Christophe un guide ainsi qu'un itinéraire des choses à voir. 

Celine 23/06/2007 03:58

c'est une magnifique facon de commenter notre merveilleuse journee du samedi! Je suis encore en plein reve de ce weekend! Merci d'avoir jouer a la garde malade!

Louise 23/06/2007 04:35

Je te l'ai dit c'est une expérience que je suis prête à renouveller quand tu le veux.  Pour les soins que je t'ai protigués, c'était un travail très facile car tu es une malade très peu exigeante.